Les « 4 et 5 novembre » derniers, nous partîmes pour notre rituel week-end thalasso, pour une Destination de Rêve évocatrice à souhait… J’ai nommé : « Les Balnéades » à Ardon.

Un week-end idyllique sur mesure nous avait été concocté.

Parties en villégiature tout près de Paris, grâce à la juste coordination de tous, qui nous permit l’optimisation des voitures : l’opération covoiturage fut une première mission réussie !

Arrivées sans encombre, juste le temps d’enfiler nos maillots de bain pour deux séances d’aquagym avec deux professeurs plutôt pédagogues, puis de nager, bouger, se déplacer entre eaux chaudes, eaux froides et eaux bouillonnantes.

Après l’effort… le réconfort ! Entre des mains expertes, chacune de nous est passée : « des gommages à la fleur d’oranger aux massages aux noms évocateurs, aux enveloppements d’algues, aux modelages marins… », entre deux effluves, deux détentes et deux voluptés au sortir du sommeil. Nous restâmes en peignoir à nous délecter, sirotant des tisanes, pendant des heures à savourer tant de délicieux moments.

Nous fûmes un groupe de 13 à faire mieux connaissance dans une ambiance amicale et chaleureuse autour d’un repas très gourmet qui a sollicité nos papilles de gourmandes : Fanfan, Isa, Caroline, Béa, Mathilde, Pascale, Isabelle, Claudine, Martine, Françoise, Alix, Charlotte et moi-même.

Toute la troupe passa une excellente nuit réparatrice à l’hôtel.

De bonne heure et de bonne humeur, « Le petit-déjeuner » fut l’occasion de retrouvailles à l’aube de cette deuxième journée dilettante, qui comme la veille se déroula au mieux. Encore une matinée que l’on aurait souhaité voir s’étirer et ne jamais s’arrêter. Propice à la détente, à la décontraction et aux plaisirs inassouvis des massages. Toutes conditionnées à une vie par trop trépidante, nous laissâmes le bien-être nous envahir. Et nous aurions pu y prendre goût, mais notre rentrée vers Paris, qui promettait d’être dense, nous ramena à cette dure réalité.

Encore merci mille fois à Fanfan et pascal, qui par leur investissement personnel, vont, l’année prochaine encore, nous permettre de réitérer l’expérience.

[Cathy]

Suivez nous :