Contexte :

Au 31 août 2018, le parc français des immatriculations de navires de plaisance était composé de 761 932 bateaux à moteurs et 204 047 voiliers dont la majorité possède un moteur.  A ce jour, les données sur les accidents d’hélices de bateau, répertoriées par le SNOSAN (Système National d’Observation de la Sécurité des Activités Nautiques),et à disposition du ministère des sports, font apparaître depuis 2017 que 8 personnes sont décédées et 16 ont été blessées.

S’ils sont rares, ces accidents peuvent avoir des conséquences graves.  L’origine de ces accidents est toutefois variée : éjection de l’embarcation, plongeur ou nageur victime d’un bateau en surface, pratique d’activités nécessitant de récupérer le pratiquant à l’eau (bouée tractée, wakeboard, …).

Pourtant, la plupart de ces accidents pourraient être évités par le respect de règles élémentaires à bord :

  • le respect de la réglementation de la vitesse de circulation ou des zones interdites ;
  • Le positionnement de l’équipage à bord, notamment des enfants ;
  • Le respect des moyens permettant de tenir compte de la présence de tiers immergés ou pratiquant une activité nautique, aquatique ou subaquatique


Lire la suite sur le document du Ministère des Sports :  Prévenir les accidents d’hélice


Bon été !

Pascal.

Share This