Bin oui on va plonger à Niolon, quelle question ? Pour plonger à Niolon, il faut lutter, mais essentiellement contre les préjugés (et un peu contre le mal de mer pour les plus sensibles d’entre nous). La base de Niolon est connue pour ses stages techniques et la sévérité de ses moniteurs car c’est le berceau de la plongée fédérale et on n’imagine pas y faire des plongées pour le loisir. C’est complètement faux, les fonds sous-marins y sont très intéressants et l’ambiance fort sympathique. Ce n’est pas parce que l’on y passe des niveaux que l’on peut n’y faire que ça ! En plus, le centre est sans cesse en rénovation et d’une année sur l’autre on y voit des améliorations. Cette année c’est le réfectoire qui a été remis à neuf. Les installations de plongée, rénovées il y a quelques années, sont quant à elles modernes et très pratiques.

C’est peut-être à cause de ces préjugés que j’ai eu du mal à remplir le séjour malgré un prix plus qu’attractif. Au final, nous nous sommes retrouvés 15 plongeurs, tant pis pour les autres !

Passée la crainte d’une application exacerbée du Code du Sport (nous avions cru que l’on nous imposait une surveillance surface par un Directeur de Plongée : dur, dur), l’ambiance sur place s’est avérée parfaite, la communication entre les pilotes de bateaux et les DP était très constructive car chacun a désormais des prérogatives bien définies. Ce n’est pas simple d’emmener deux groupes de 15 plongeurs ayant chacun leurs objectifs en termes de profondeurs et de niveaux, tout en louvoyant entre les coups de mer et le vent qui pousse le bateau contre les rocher. Nos pilotes Marie, Will et Yohann s’en sont très bien sortis et nous ont amenés sur des sites variés qu’ils nous ont très bien décrits. La preuve : je ne me suis presque pas perdu !

Les participants à cette sortie “Spéciale Premières Bulles” étaient répartis de façon originale : 6 moniteurs pour 6 Niveaux 1, un N2 et deux autonomes. Une répartition parfaite, les moniteurs ont même pu plonger entre eux car les N1 se sont révélés très faciles à encadrer (sauf un ! Mais non, Julien, je rigole). Pour conclure, un séjour facile à organiser malgré quelques inquiétudes quant à son remplissage, une bonne ambiance, des plongeurs qui ont progressé, des niveaux arrosés validés officiellement, quelques aventures… mais au final : Que du bonheur !

Eric J .

Télécharger le journal de la sortie :  Club92Cmcas Journal Niolon 2017

[Crédit photo : Nicolas J., Julien J., Pascal L., Eric J.]