Pour ce nouveau séjour à la Martinique du 25 janvier au 9 février 2016, il y a toujours les incontournables : l’organisation, les sacs à préparer, le matériel de plongée à embarquer, l‘équipement photo à réviser et le voyage. La récompense de toute cette énergie dépensée est à Saint-Pierre. Les deux semaines ont été riches et chargées. De belles rencontres au cours des vingt-deux plongées réalisées sur la côté de Saint-Pierre, du Prêcheur et de l’anse Couleuvre. Les tortues imbriquées (Eretmochelys imbricata), la monnaie des caraïbes à ocelles (Cyphoma gibbosum), la limace scarole (Elysia crispata), les barracudas solitaires (Sphyraena barracuda), les marionnettes à tête d’or (Opistognathus aurifrons) et les grandes éponges tonneau (Xestospongia muta). L’absence, depuis plusieurs années, de cyclone ou de tempête tropicale sur la Martinique permet le développement des éponges tonneau et de parcourir de beaux paysages sous-marins.

Le journal, mis en page par Xavier, retrace notre séjour dans toutes ces composantes. Merci à tous les contributeurs et aux photographes.

Je vous souhaite une bonne lecture.

Et pour 2017, faut-il revenir en Martinique pendant que l’hiver règne en métropole ? Il reste encore quelques mois pour la décision. A suivre …

Pascal.

——

Télécharger le journal au format PDF :

Suivez nous :