Tout d’abord je me présente. Thomas, niveau 1 de plongée, je pratique l’apnée depuis 1 an en club et cela fait 3 ou 4 ans que je n’ai pas plongé.
Nous pouvons diviser l’apnée en trois catégories : en statique, en dynamique et en profondeur. Je vais vous parler de ma première expérience de la profondeur en apnée.  En un mot, libérateur. On fait un canard, quelques coups de palmes et on se laisse descendre. S’en est presque magique…
En fait c’est simple, entre 1m et 4m de profondeur, l’air présent dans nos poumons agit comme une bouée et nous fait remonter à la surface. Mais, à partir de 5m, c’est l’effet inverse qui se produit on se sent réellement chuter jusqu’au fond de la fosse. Ensuite il faut remonter et arrivé dans la zone de 5m on se sent réellement pousser vers la surface. L’apnée profondeur permet de faire un lien entre le statique et le dynamique et tant qu’on a pas fait une fosse, on ne s’en rend pas tout à fait compte.
Il y a toutes les sensations voluptueuses de la plongée sans le matériel qui peut se révéler encombrant. On est libre de tous ses mouvements, on se laisse tomber, on se laisse remonter et les maîtres mots sont la plénitude, le calme et aussi le fun. Parce qu’au final l’apnée en profondeur c’est fun. On s’amuse presque comme des enfants qui plongent et replongent dans une piscine, à la différence que l’on descend tranquillement à 10m ou 20m sous l’eau pour remonter calmement à la surface. C’est durant une séance d’apnée en fosse que l’expression « comme un poisson dans l’eau » prend tout son sens.
Toujours pas convaincu ? Ce que je peux vous dire de plus c’est qu’à la fin de la séance les apnéistes étaient tout sourire et détendus à se dire que c’était vraiment agréable et presque envoûtant !
On espère que la prochaine séance aura lieu bientôt, en tout cas les apnéistes de la section Aquagazel de l’association Club92Cmcas ont hâte !
[Thomas L.]
Suivez nous :