Un longi à Small Brother par Christophe.

Lorsque je me suis inscrit pour la croisière en mer rouge, j’avais en tête plein de très bons souvenirs des deux précédentes que j’avais faites il y a bientôt 10 ans. Pour moi, l’Egypte c’était juste magique et il me tardait d’y retourner.

Finement organisé par notre J-Mi régional, nous sommes partis à bord de l’Atlantis à que c’est bon de mettre de côté ses chaussures et d’être toujours sur site lorsqu’on s’équipe !

Bien briefé par nos 2 guides, nous avons commencé par Gota Abu Ramada pour une réadaptation et pour tester notre lestage puis vérifier notre à peu près bonne maîtrise du lâcher de parachute.

Puis direction les mythiques Big et Small Brothers dont tout plongeur a entendu parler au moins une fois dans sa vie pour ses coraux, ses 2 épaves le Numidia et l’Aida mais surtout pour ses requins marteaux et ses requins océaniques plus communément appelés longimanus (surnommé le longi pour les intimes) celui que l’on voit souvent accompagné d’une ribambelle de poissons pilotes.

En tout, nous y ferons 6 immersions mais il aura fallu tout de même attendre la troisième pour le rencontrer, ce longi qui s’est fait attendre ; sur Small Brother en fin d’une tranquille dérivante le long d’un tombant ; là où se retrouvent toutes les palanquées pour regagner la plate-forme du bateau.

Alors qu’au brief, il nous avait été demandé de ne pas faire surface en groupe, Pascal et moi croisons quatre plongeurs étrangement  en train de se démêler le parachute dans les amarres. Puis, alors que nous apercevions la quille du bateau au palier prêt à sortir, nous le voyons arriver de nulle part. Attentionnés par ce longi lui aussi curieux de nous voir, avec 3 autres binômes, nous avons allègrement dérivé sans vraiment nous en rendre compte dans le bleu. C’est après quelques bars de pur plaisir que nos manomètres nous ont rappelé à l’ordre, obligés d’interrompre cette passionnante rencontre. Il aura fallu regagner un par un le zodiac venu nous repêcher mais perso, je serais bien resté plus longtemps. Par la suite, de retour sur le bateau, on nous dira que la fameuse grappe des 4 observés en surface avait été poursuivie par un requin pendant qu’elle se faisait tracter par l’autre zodiac mais le comble c’est qu’ils ne l’ont pas vu … Malheureusement, pas un appareil n’a immortalisé cet attelage atypique !

Le reste de la croisière n’a été que pur bonheur : beaucoup de plongées sur épave avec le Yolanda et ses sanitaires, le Thistlegorm et sa cargaison de matériel de transport, la barge Gubal et ses poissons crocodiles, une belle plongée de nuit avec de beaux gorgonocéphales bien déployés ! et un super binôme-photographe sur lequel j’ai toujours essayé de garder un œil parfois de près mais souvent de loin malgré une oreille capricieuse.

Et puis, il ne faut pas oublier les autres moments sympas sur le bateau avec les apéros d’après troisième plongée, les siestes au soleil, les petits-plats égyptiens maisons, des desserts flashy et plein d’autres choses…

Lien vers l’Album photo de Pascal.

 

Télécharger le journal de la sortie : Club92Cmcas Aquagazel Journal Egypte 2017

Crédit photo : Pascal, Jmi
Crédit vidéo : Elise et Simon Production